Centrales nucléaires et nouvelles technologies : pourquoi les deux sont indispensables pour le Royaume-Uni

Avis professionnels

November 19, 2020

Par Callum Thomas

La grande majorité des personnes qui travaillent sur la question du Net Zéro d’ici 2050 s’accordent pour dire que combiner toutes les technologies disponibles serait la solution. Il s’agit d’intensifier la production d’énergies éolienne, nucléaire et solaire tout en mettant sur pied des solutions pour améliorer l’efficacité énergétique, le stockage de l’énergie et la capture du carbone.

Sur le plan de l’énergie nucléaire, le Royaume-Uni doit construire de nouvelles centrales, comme celle proposée à Sizewell C, tout en développant de nouvelles technologies, à l’instar des petits réacteurs modulaires (SMR) de Rolls Royce. Sizewell C et Rolls Royce ne se font pas concurrence : ces solutions présentent toutes deux des avantages à la fois différents et complémentaires.

Commençons par Sizewell C : les réacteurs nucléaires atteignant leur fin de vie au cours de cette décennie doivent être remplacés. Les énergies éolienne et solaire à elles seules ne suffiront pas. Il faudrait alors soit des nouvelles centrales nucléaires, soit recourir au charbon et au gaz pour produire de l’électricité. La centrale de Sizewell C est conçue comme celle d’Hinkley Point C, en phase de construction actuellement. Ce projet créera des milliers d’emplois bien payés au Royaume-Uni pour les dix années à venir, et suffisamment d’électricité propre pour alimenter 7 % de la population britannique sur 60 ans. Créer des emplois de haut niveau et une infrastructure d’énergie propre, cela entre parfaitement dans le cadre de l’initiative britannique de “Build Back Better” (Reconstruire en mieux).

Passons maintenant aux SMR de Rolls Royce : le Royaume-Uni n’étant pas le seul pays à s’être engagé pour Net Zéro 2050, la demande pour des réacteurs nucléaires avancés est importante sur le marché international. À l’heure actuelle, le Royaume-Uni ne développe pas ses propres réacteurs nucléaires, contrairement à d’autres (États-Unis, France, Canada, Chine, Japon, Corée du Sud et Russie). Respecté de par le monde pour ses ingénieurs hautement qualifiés et sa technologie pointue, il serait donc parfaitement judicieux pour le Royaume-Uni de se faire une place sur le marché mondial. En outre, ces SMR peuvent être déployés au Royaume-Uni pour compléter sa production issue de l’énergie éolienne, des grandes centrales nucléaires et du solaire afin d’atteindre ses objectifs de Net Zéro. Ce que Rolls Royce propose est de bâtir une nouvelle industrie au Royaume-Uni, avec un fantastique potentiel d’export, ce qui engendrerait une augmentation croissante d’emplois et de revenus pour le Royaume-Uni pour les décennies à venir.

Imaginez que vous ayez à choisir entre construire une maison dans laquelle vous allez vivre et faire des investissements qui vous rapporteraient des intérêts sur de nombreuses années. Vous ne placeriez surement pas tout votre argent sur l’une ou l’autre solution. La démarche la plus raisonnable serait de veiller à vos besoins actuels (Sizewell C) tout en assurant votre avenir (les SMR de Rolls Royce). “Build Back Better” (Reconstruire en mieux), cela équivaut à Sizewell C + SMR de Rolls Royce + éolien + solaire.

Mon objectif est de contribuer de manière significative pour atteindre NetZero d'ici 2050. En tant que fondateur et PDG de Thomas Thor Associates et Président de KeySource Global, mon rôle comprend la croissance et la gestion de nos activités mondiales, en veillant à maintenir le niveau élevé de professionnalisme que les acteursde l'industrie nucléaire attendent de nous. En tant que co-fondateur de Diversity & Inclusion in UK Nuclear, je suis profondément investi dans la création et le maintien d'une main-d'œuvre diversifiée et d'un environnement de travail inclusif dans l'industrie nucléaire.

Callum Thomas
LinkedIn

Share this post

[type='submit']
[type='submit']