MegaWatt dans les écoles grâce à des diplômés du nucléaire

Thomas Thor news

November 11, 2020

Nous avons tous notre propre idée de ce qu’un système énergétique d’avenir devrait représenter, mais qui a vraiment raison ? Au lieu de vous pencher sur des travaux de recherche académique et des débats sans fin sur les réseaux sociaux, vous pouvez maintenant régler la question avec MegaWatt, un nouveau jeu de cartes dans lequel les joueurs établissent leur propre réseau électrique et le soumettent à des tests de résistance tandis que le climat change autour d’eux.

La partie commence par une phase de construction : les joueurs déploient différentes sources d’énergie afin de créer les plus grands systèmes énergétiques et les plus performants qu’ils sont en mesure de financer. La phase suivante permet de tester leur labeur, avec des cartes “climat” qui peuvent renverser la situation, à chaque tour. Une variété de technologies sont représentées : l’éolien, le solaire, la biomasse, l’hydro, le charbon, le gaz et même le nucléaire. Elles ont toutes l’occasion de changer la donne au cours de la partie avec, en arrière-plan, la montée du niveau de la mer, les taxes carbone, les crises politiques, etc.

Tout en découvrant les faiblesses et les avantages comparatifs de leur sources d’énergie, au fur et à mesure, les joueurs se démènent pour atténuer les dégâts et mettre de l’ordre dans leur réseau électrique avant la fin de la partie. Tout comme pour le système énergétique et le climat dans le monde réel, les joueurs ne savent pas ce qui se produira par la suite. Au prochain tour, sauront-ils sauvés par les nouvelles technologies ou affaiblis par les conditions climatiques ? La possibilité de voir des prévisions météorologiques détaillées pourrait inciter à changer de tactique, tandis qu’une concertation publique devrait mettre fin aux projets d’expansion de votre rival. À la fin de la partie, le gagnant est celui qui tire le plus profit du plus grand réseau, mais seulement une fois le cout environnemental pris en compte.

MegaWatt est essentiellement un jeu à visée pédagogique. Même s’il est très divertissant, il a été conçu comme une ressource pour aider les écoles à examiner les défis liés à l’énergie et au changement climatique, en leur donnant une dimension réelle dans les cours de géographie et de sciences. Le jeu a également son utilité dans d’autres contextes scolaires, et sera remanié pour correspondre aux exigences des indicateurs Gatsby pour l’orientation de carrière établis par le ministère de l’Éducation britannique.

MegaWatt est le premier produit de Curieus Games, lancé par huit bénéficiaires, tous très différents, d’un programme pour les jeunes diplômés du nucléaire au Royaume-Uni. Leur objectif est de faire entrer le jeu dans les écoles avec l’aide de sponsors. Un programme pilote est en cours dans le Lancashire grâce au sponsor Westinghouse : 300 jeux de cartes ont été distribués dans 30 classes. Une formation pour près de vingt enseignants sera organisée en novembre, suite à laquelle le jeu pourra être utilisé dans les écoles de Preston et Blackpool. Un peu plus tard, un programme de formation aura lieu dans le Cumbria, grâce au soutien du Laboratoire national du nucléaire et d’Energus. L’équipe de Curieus Games cherche d’autres sponsors à l’échelle régionale ou nationale, sans se limiter au secteur nucléaire. En effet, Le jeu vise à développer une meilleure compréhension des questions énergétiques en toute neutralité.

Malgré le fait qu’elle soit omniprésente dans nos vies modernes, nous faisons rarement cas de l’électricité, et encore moins des installations lointaines qui permettent de la produire. Et en ce qui concerne les centrales nucléaires, une autre complexité existe : en parler et faire passer des messages positifs à leur sujet peut provoquer des réactions de méfiance. MegaWatt parvient à gérer ces problèmes de communication en plaçant en contexte l’intégralité du système énergétique, dont le nucléaire. Le résultat : un apprentissage sur les questions énergétiques, dans un format très digeste, qui vous laisse l’envie de retenter votre chance. Une partie dure environ 30 minutes, mais vous serez probablement tenté de rejouer. Après tout, avec MegaWatt, on peut se faire la main alors que, dans le monde réel, il faut voir juste du premier coup.

MegaWatt est conçu pour 3 à 5 joueurs, à partir de 11 ans. En vente sur www.curieus.games. Tous les profits récoltés lors du premier exercice financier du jeu seront reversés à Eden Reforestation Projects en vue de planter plus de 50 000 arbres. Curieus Games s’engage également à long terme à soutenir l’association : chaque jeu vendu permettra de planter 10 arbres.

With 16 years of communication experience in the international nuclear industry, Jeremy supports clients who want to humanise nuclear energy and improve its public image so that it can play a full role in human development and environmental protection.

Jeremy Gordon
LinkedIn

Share this post

[type='submit']
[type='submit']