Being heavily reliant on foreign energy resources for its needs, Turkey took the decision to build nuclear power plants to support its economic growth. Nuclear programs involve what could be considered as relatively long timelines. Yet there is a sense of progress on at least one of the three projects.

As a new comer in the nuclear industry, Turkey has a lot to gain from entering fully into this sector. This includes at the very least an opportunity to build a skilled-workforce that would benefit other sectors. Right now three projects are at different stages of the decision making process : Akkuyu is a build-own-operate Russian project and should start operations in 2023, Sinop a JV between Mitsubishi and Areva, and Igneada, a Chinese project with American supported technology.

We were participating for the third time to this Summit and we felt that the conference offered a lot more networking opportunities than during previous Summits. Feedback from different exhibitors would suggest that the introductions that took place during the last two Summits have left space for meetings and discussions with more substance. Those discussions gave the impression the progress of the Akkuyu program means more concrete action is imminent. It appears that early 2018 could see a lot more happening with the Akkuyu project with the political and financial foundation being finalized in the forthcoming months.

La Turquie a pris la décision de se tourner vers la production civile d’énergie nucléaire afin d’échapper à sa dépendance énergétique quasi-totale vis-à-vis de l’étranger. Les programmes nucléaires se déroulent dans des calendriers très longs, mais il est néanmoins possible de voir des avancements sur un des trois projets actuels.

En tant que nouveau participant dans l’industrie du nucléaire, la Turquie a beaucoup à gagner à entrer pleinement dans le secteur. Cela inclut en particulier l’opportunité de constituer une main d’œuvre qualifiée qui profiterait aussi à d’autres secteurs économiques. A l’heure actuelle, trois projets sont à différentes étapes du processus décisionnel : Akkuyu est un projet russe Construction-Propriété-Exploitation et devrait débuter son activité en 2023, Sinop est une Joint-Venture entre Mitsubishi et Areva et Igneada est un projet chinois avec une technologie américaine.

Nous participions pour la troisième fois au Sommet des Central Nucléaires d’Istanbul et avons trouvé qu’il y avait de nouvelles opportunités de networking par rapport aux fois précédentes. Selon plusieurs participants du sommet, les présentations qui ont eu lieu lors des deux premiers sommets ont permis des rencontres et des discussions plus consistantes. Ces discussions ont donné l’impression que l’avancement du programme d’Akkuyu vers des actions concrètes est imminent. Il semble que début 2018 pourrait marquer un tournant dans le projet avec la finalisation des bases politiques et financières dans les mois prochains.

Published by Gaëtan Deshais

Gaëtan Deshais is Thomas Thor Associates Middle East and North Africa Business Director.

> LinkedIn