inTechBrew: un nouveau business modèle pour l’innovation nucléaire

Nuclear industry news

March 1, 2021

Les technologies innovantes ne manquent pas dans le nucléaire, le problème est souvent un manque de visibilité de ces innovations en dehors des projets et pays où elles ont été utilisées. Pour remédier à cela, la newsletter inTechBrew a été conçue pour connecter les innovateurs et les prescripteurs techniques intéressés par des nouveaux produits ou services utilisés ailleurs avec succès et leur apportant des solutions inédites. Rencontre avec les deux fondateurs.

Contrairement à certaines idées préconçues, les solutions et technologies innovantes sont nombreuses dans le nucléaire, tant dans la gestion des centrales actuelles ou en projet, que dans des démantèlements de réacteurs. Par contre, ce qui fait cruellement défaut, c’est une vision globale des nouvelles technologies, mûres et prêtes à l’emploi. Des innovations qui seraient pourtant très utiles à des professionnels du nucléaire qui n’en ont malheureusement pas connaissance, souvent peu conscients des technologies développées hors de leur pays. En effet, ce secteur a historiquement adopté une forme de préférence nationale en matière de technologies.

Axel Canbakan et Xavier Poteau sont bien placés pour connaitre ce problème, forts d’une expérience du domaine de plus de 30 ans à eux deux. Axel est un ingénieur nucléaire qui possède aussi un MBA qui a enrichi sa palette de compétences à la finance et la Supply Chain. Xavier, quant à lui, est venu au nucléaire presque par hasard, doté d’un doctorat en chimie et d’une curiosité sans limites qui lui a permis de maîtriser au fil des années les enjeux liés au démantèlement de centrales. Les deux Français ont en commun de n’avoir jusque-là jamais travaillé dans leur pays d’origine, mais d’avoir un parcours international, qui les a notamment amenés en Espagne, en Irlande ainsi qu’en Angleterre, où ils se sont rencontrés plusieurs fois. « Xavier a en fait été mon premier puis, quelques années après, mon dernier client » souligne Axel « et nous nous sommes au fil du temps rendus compte de notre forte complémentarité en termes de parcours et spécialisations, mais aussi de notre vision partagée. »

Ce n’est que récemment que les deux ont choisi de s’associer afin de développer une plateforme sélectionnant les entreprises innovantes pour présenter leurs solutions à des chefs de projets et spécialistes du nucléaire du monde entier. Si les salons professionnels existent depuis longtemps pour présenter des nouveautés, l’exercice a montré ses limites, bien avant le contexte sanitaire actuel. D’une part, les start-ups ou petites entreprises n’ont souvent pas les moyens d’y être exposants, et quand bien même, pas la possibilité d’y être visibles par rapport à leurs grandes sœurs ayant pignon sur rue. D’autre part, ce ne sont souvent pas les bonnes personnes qui se rencontrent, les responsables sur le terrain et autres chefs de projet étant moins présents à ces salons que leurs collègues du Business Development, qui n’ont pas toujours une connaissance assez fine et concrètes des problématiques à résoudre.

Fort de ce constat, l’idée de créer une newsletter mensuelle s’est naturellement imposée, ce sera inTechBrew dont les co-fondateurs Axel et Xavier sont les curateurs. Cette lettre d’informations fonctionne sur un mode payant, pour les lecteurs qui s’y abonnent, mais pas pour les entreprises souhaitant présenter leurs innovations. Une forme de business model « Robin des Bois », puisque l’on se refuse de faire payer les entreprises pour présenter leurs produits et services. Le but est de devenir le média de référence pour ses abonnés, soit les professionnels du secteur qui paieront pour être au courant des nouvelles solutions concrètes et éprouvées, répondant à leurs besoins et leur permettant de gérer leurs projets nucléaires de manière plus efficace, durable et sûre.

Chaque mois, ce ne sont pas moins de sept technologies inédites qui seront sélectionnées et présentées en exclusivité aux abonnés d’inTechBrew. Ces solutions innovantes, dites COTS ou « sur étagère » en français, sont tout à fait utilisables, sans passer par la case R&D, car appliquées ailleurs avec succès. Ces innovations portent notamment sur l’intelligence artificielle, la robotique, les capteurs ou encore les systèmes de gestion numérique. Comme l’explique Xavier : « S’agissant d’innovations, nous ne voulons pas nous limiter, que ce soit en termes de domaines d’application ou de pays d’où proviennent lesdites innovations. Le focus est actuellement plus sur l’Europe de l’Ouest, même si nous allons également présenter des technologies de pays plus surprenants comme la Slovénie ou la Corée du Sud. »

Les co-fondateurs ont d’ores et déjà une sélection de nouvelles technologies à présenter en primeur à leurs abonnés au cours des prochains mois, et ce n’est que le début. Vous pouvez d’ores et déjà vous abonner à inTechBrew pour ne pas manquer la première édition qui arrivera dans votre boîte mail en début mars.

thomasthor

Share this post

[type='submit']
[type='submit']
[70046]
[70046]